Que faire face à un partenaire violent ?

La violence conjugale est un fardeau que fait porter un partenaire violent à une femme. Pourtant, lever la main sur une autre personne est considéré comme un délit. Au-delà de cela, la victime peut potentiellement en garder des séquelles psychologiques. Que faire face à un partenaire violent ? Nous levons le voile sur ce sujet dans cet article.

Faites le point sur la situation

Face à un partenaire violent, il est important de se rendre compte que l’on est victime de violence conjugale. Pour ce faire il est important de définir exactement ce que c’est. Dès le moment où il lève la main sur vous, on peut dire qu’il s’agit pleinement de violence conjugale.

C’est un acte puni par la loi, ce qui veut dire que si vous portez plainte, votre partenaire sera poursuivi en justice. Cependant, on n’en prend pas toujours conscience, car on met en avant des sentiments plus importants. On se laisse alors couler et on accepte de vivre avec.

Pourtant, cette situation peut aller très loin si on ne réagit pas rapidement. En effet, le danger est que la personne violente ne retienne pas ses coups et finit par commettre l’irréparable. D’un autre côté, cela peut également avoir des répercussions sur vous, car vous pouvez tomber dans la dépression.

Négociez avec votre partenaire

Le dialogue est un excellent moyen de résoudre un conflit humain. À tête reposée, vous pouvez engager la discussion avec votre partenaire. Expliquez-lui calmement qu’il n’a pas à vous violenter. Par ailleurs, il n’est pas rare que ce qui irrite une personne vienne de l’extérieur. Ainsi, vous pourrez lui dire que ce n’est pas de votre faute. Il doit arrêter de s’en prendre à vous sinon vous serez dans l’obligation de prendre des mesures contre lui.

Souvent, les hommes qui battent les femmes ne se rendent pas compte de ce qu’ils risquent en pratiquant la violence conjugale. C’est pourquoi un rappel à l’ordre peut aider à conscientiser une personne.

Si vous avez du mal avec les négociations, vous pouvez vous faire aider par une organisation. Ce sont des groupes compétents œuvrant pour les droits des femmes violentés au quotidien. De plus, vous serez assistée psychologiquement pour faire face à ces cas de violences conjugales. Ce sera une occasion pour vous de partager votre fardeau avec quelqu’un qui saura vous aider.

Dernier recours : mettre fin à la relation

Si jamais votre partenaire récidive, la dernière option est celle de le quitter. Bien que cela soit difficile, vous devez vous rendre compte que cela ne mènera nulle part. Sur le long terme, cette situation peut avoir de lourdes conséquences sur votre bien-être. C’est pour cette raison que vous devez prendre la bonne décision pour mettre un terme à la violence conjugale.

A qui s’adresser en cas de viol ?
C’est quoi les violences sexuelles ?