C’est quoi les violences sexuelles ?

Les violences sexuelles ont des répercussions à vie. Les personnes qui en sont victimes doivent absolument en parler afin de trouver une solution mais surtout la paix qu’elles méritent après avoir subi de tels traumatismes. Quels sont les types de violences sexuelles existantes ? Comment les victimes doivent-elles réagir face à une violence sexuelle ?

Les violences sexuelles, c’est quoi ?

Beaucoup pensent directement au viol dès qu’on évoque les violences sexuelles. Cela n’est pas faux, mais ladite violence peut prendre plusieurs formes. La pénétration forcée est la forme la plus courante d’une violence sexuelle. Dans cette situation, un homme ou une femme a des rapports sexuels sans son consentement. Le harcèlement verbal est également une autre forme courante de la violence sexuelle. C’est le fait d’imposer à une personne des propos à connotation sexuelle de façon répétée. Ces harcèlements créent à l’encontre de la victime des situations intimidantes, voire humiliantes. Une violence sexuelle peut aussi mêler la pression sociale et la force physique. Tout acte ou tentative sexuelle réalisée pour obtenir un acte sexuel est une forme de violence sexuelle. Tout acte réalisé avec une personne (endormie, ivre, droguée, invalide, malade) sans son accord est également une violence sexuelle.

Violences sexuelles : qui sont concernés ?

En général, les violences sexuelles touchent les femmes, mais les enfants et les hommes peuvent également en être victimes. Souvent, les personnes victimes de violence sexuelle ne connaissent pas leurs agresseurs. Mais d’autres cas existent. Il arrive qu’une femme se fasse agresser par son propre conjoint ou son beau-père. Un enfant peut être agressé par l’un des membres de sa famille ou par l’un de ses amis. Une personne peut être harcelée sexuellement par l’un de ses collègues ou l’un de ses voisins. Les cas différent d’une personne à une autre, mais l’auteur d’un acte de viol n’est pas forcément inconnu.

Comment réagir en cas de violence sexuelle ?

Les violences sexuelles peuvent toucher différentes personnes de tout âge. Garder le silence est une très mauvaise idée si vous êtes victime d’un acte ou d’un propos à connotation sexuelle. Tôt ou tard, ces violences sexuelles généreront des traumatismes divers et des dégâts physiques que vous aurez du mal à gérer si vous ne réagissez pas rapidement. Ce qui s’est passé vous marquera à vie, pensez à en parler avant qu’il ne soit trop tard. Plusieurs raisons peuvent amener une victime à garder le silence, à savoir la pudeur, la gêne ou la culpabilité. Tout acte de viol ou propos lié à une violence sexuelle doit être sanctionné. Pensez à vous livrer à la bonne personne, c’est-à-dire une personne de confiance, compréhensive et mature. Parfois, il est recommandé d’en parler à une personne neutre comme votre gynécologue ou votre psychologue.

Que faire face à un partenaire violent ?
A qui s’adresser en cas de viol ?